La marche de l'exil...
Marc Brunet
 
Le voyage de Marc Brunet a débuté début juillet 2017 à Poët-Laval dans la Drôme. Et après 68 jours de marche et 1800 km, il a rejoint le terme de son périple : Bad Karlshafen en Allemagne.
 
Marc Brunet a suivi le parcours du GR965 « Sur les pas des Huguenots et des Vaudois », qui retrace l’exil des Protestants fuyant la France sous Louis XIV.
 
 
Parti en semi-autonomie, avec sa tente, il a parfois vécu des situations difficiles. La démarche était de s’immerger au maximum dans l’histoire de ces populations qui fuyaient sur les chemins avec la crainte de se faire prendre et en laissant leurs biens derrière elles.
Il a dormi dans la benne d’un camion, dans un hangar à bateau, sur le trottoir, dans les forêts, mais il a aussi été accueilli chez l’habitant. Il a dû marcher des heures sous la pluie. Sa motivation n’a pas faibli. Même si à un moment il avait hâte que le voyage se termine, jamais il n’a eu envie d’abandonner.
 
Son parcours a été jalonné de rencontres étonnantes et lumineuses, spontanées ou programmées. Il a ainsi été accueilli par plusieurs maires et descendants de huguenots, en particulier en Allemagne. 
---------- 
 
Outre cette longue marche, Marc Brunet aujourd'hui âgé de 63 ans, est un homme de défis.
Dans d'autres aventures il a aussi effectué 6200 kms à vélo-couché de Valence en Arménie, 700 kms à pied et à vélo au Kilimandjaro en Afrique, les 260 km du Marathon des Sables dans les dunes du Maroc…
 
Chacune de ses aventures permet de récolter des fonds pour un projet humanitaire : rénovation d’une école en Arménie, distribution de kits d’urgence aux réfugiés du Soudan du Sud ou lutte contre la désertification au Burkina Faso par exemple.
 
Marc Brunet est convaincu que chacun sa manière peut contribuer à faire changer le monde, il souhaite encourager les jeunes — et les moins jeunes — à réaliser leurs rêves et à mettre en valeur les aspects positifs de la vie, pour cultiver l’optimisme.